Les gorfous sauteurs

Publié le par Pat

Ces petits manchots de l'antarctique sont appelés ainsi car ils font de petits bons pour se déplacer de rocher en rocher à terre. En mer, on les a vu faire de petits bonds hors de l'eau avant d'arriver sur la berge.

ETX Gorfous-02

En ce moment, ils viennent à terre pour muer et revêtir ainsi en 2 ou 3 semaines leur plumage définitif d'adulte.

Durant leur mue, ils restent à terre sans se nourrir, prostrés sur les contreforts des falaises et à plus de 150m d'altitude!

Le contrat est d'en mesurer et peser 75 avant de repartir d'Entrecasteaux, on est pas sortis de l'auberge...

ETX Gorfous-03

A l'interception, Jérémie, qui nous montre comment s'y prendre pour les attraper sans leur faire de mal. Mais comme ils n'ont naturellement pas envie de se faire tripoter, ils se mettent à courir en sautillant puis quand ils se sentent pris ils cherchent à vous pincer avec leur bec et même sans dents, vous le sentez passer.

ETX Gorfous-15

Je suis à la réception, tenant les pattes de l'oiseau et coinçant sa tête derrière mon coude.

Jérémie effectue alors la mesure de l'aileron et du coude. Les mesures sont notées par un troisième à l'annonce, mais nous devons chuchoter afin de ne pas effrayer le petit manchot plus que nécessaire.

ETX Gorfous-28

Le changement de position est toujours très délicat car le gorfou en profite pour donner des coups de bec et les mains de Jérémie sont couvertes des traces laissées! Je maintiens ses ailerons entre mes cuisses et sa tête entre mes mains pendant que Jérémie mesure au pied à coulisse, le culmen (la longueur en partie haute), la largeur et la hauteur du bec.

ETX Gorfous-30

Après l'avoir pesé au peson en le plaçant dans un sac, nous le relâchons et il reprend sa trajectoire vers les hauteurs des falaises, retrouvant ses congénères. Ils se suivent tous par groupe de 10 à 15 individus. Le plumage noir deviendra bleu marine, ils auront beaucoup maigri et repartiront en mer retrouvant ainsi leur élément.

ETX Gorfous-20

Ces mesures permettent de connaître les effets de la pêche intensive d'année en année. Quand ils ont du mal à se nourrir avant la mue, peu d'entre-eux reviennent pour la reproduction. Les observations ont permis d'établir un lien direct entre la diminution de leur poids et le nombre de reproduction. Des balises posées sur quelques gorfous ont permis de connaître leurs zones de pêche. Ceux qui se nourrissent dans les zones protégées ont un taux de reproduction plus élevé que les autres. Ces éléments doivent permettre de faire pression sur les armateurs afin qu'ils réduisent leur quotas de pêche durant certaines périodes de l'année et préserver ainsi l'espèce.

ETX Gorfous-34

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article